Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > Réglementation générale

Réglementation générale

Modes de pêche autorisés

1ère catégorie

  • 1 ligne montée sur canne, munie de 2 hameçons au plus ou de 3 mouches artificielles au plus ;
  • vermée ;
  • 6 balances à écrevisses au maximum (diamètre maximum 30 cm, mailles 27 mm minimum) ;
  • 1 bouteille, carafe en verre ou baril d'une capacité inférieure à 2 litres (pour la pêche des vairons et autres poissons servant d'amorces).

2ème catégorie

  • 4 lignes montées sur cannes et munies de 2 hameçons ou de 3 mouches artificielles au plus ;
  • vermée ;
  • 6 balances à écrevisses au maximum (diamètre maximum 30 cm, mailles 27 mm) ;
  • 1 bouteille, carafe en verre ou baril d'une capacité inférieure à 2 litres.

Hameçons

Dans les cours d’eau des bassins versants du Couesnon et de la Sélune, la pêche au toc est autorisée uniquement à l’aide d’hameçons sans ardillons, à l’exception de la pêche du saumon pour les pêcheurs s’étant acquittés du timbre migrateurs.

Dans les parcours de graciation toutes espèces, la pêche doit être pratiquée avec des hameçons sans ardillons.

Procédés et modes de pêche prohibés

Il est interdit :

* d'utiliser comme appât ou amorce :

  • les œufs de poissons soit naturels, soit artificiels, soit frais, de conserve ou mélangés ;
  • les poissons pour lesquels une taille minimum de capture est fixée par la réglementation en vigueur ou d'espèces protégées (ex : ide mélanote, vandoise) ou indésirables (ex : perche soleil, poisson chat) ;
  • en 1ère catégorie, les asticots et autres larves de diptères (fifise, pinky…) ;

* en 2ème catégorie, pendant la fermeture spécifique de la pêche du brochet (du 28/01/2019 au 26/04/2019 inclus), de pratiquer la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel, et aux leurres susceptibles de capturer ce poisson de manière non accidentelle ;

* d'employer tous procédés ou de faire usage de tous engins destinés à capturer le poisson autrement que par la bouche (usage de l'épuisette et de la gaffe permis pour retirer de l'eau le poisson déjà ferré) ;

* de pêcher à l'aide de filets ;

* de pêcher à la main ou sous la glace ou en troublant l'eau ;

* de se servir d'armes à feu, de fagots, de lumières ou feux, de matériel de plongée subaquatique, d'un trimmer, de lignes de traîne ;

* interdiction d’amorcer dans les retenues des barrages de la Chèze et du Canut (communes de Baulon, Maxent, Plélan le Grand, St-Thurial et Treffendel).

Contrôle des peuplements

Interdiction d’introduire des poissons appartenant à des espèces susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques (exemples : poisson-chat, perche soleil, écrevisse de Louisiane, écrevisse Signal, écrevisse américaine).

Interdiction d’introduire sans autorisation des poissons appartenant à la liste des poissons qui ne sont représentés dans nos eaux (exemples : carpe amour, carpe chinoise, esturgeon baëri…)

Interdiction d’introduire en 1ère catégorie des poissons des espèces suivantes : brochet, perche, sandre et black-bass. Cependant, la remise à l’eau immédiate après capture est autorisée.

Pêche en aval des ouvrages

Depuis le 1er janvier 2009, les dispositions relatives à la pêche dans les 50 m en aval des écluses, barrages et tous ouvrages sont les mêmes pour les cours d’eau du domaine public (Vilaine depuis le vieux pont de Cesson Sévigné jusqu’à Redon et Canal d’Ille-et-Rance) et du domaine privé, à savoir pêche autorisée à une ligne uniquement.

Attention, il est totalement interdit de pêcher dans les sas des écluses et sur les ouvrages (portes d’écluses, passerelles, déversoirs).

Abaissements artificiels

Il est interdit de pêcher dans les parties de cours d’eau, canaux ou plans d’eau dont le niveau est abaissé artificiellement. Cependant, cette interdiction ne s’applique pas lorsque l’abaissement laisse subsister une hauteur d’eau ou un débit garantissant la vie et la circulation des poissons.

Pollutions et braconnage

Pêcheurs, si vous constatez une pollution ou un acte de braconnage grave, n'hésitez pas à appeler la Fédération de pêche (02.99.22.81.80 – du lundi au vendredi), le Service Départemental de l’Agence Française pour la Biodiversité AFB (02.23.36.02.25), la brigade de gendarmerie la plus proche, ou bien le 17.

Respect des propriétés riveraines

Pêcheurs, respectez strictement les récoltes, clôtures, arbres. N’encombrez pas les chemins avec vos véhicules. Refermez les barrières. Ne prenez pas la nature pour une veste poubelle, en laissant sur place vos déchets de pique-nique. Le droit de pêche qui vous est accordé par les propriétaires riverains est étroitement lié à votre comportement. N’oubliez pas que les abus mènent aux restrictions. Un pêcheur peut à lui seul faire perdre à une association des kilomètres de rivières.

Conseils de sécurité

Pêcheurs, attention aux lignes électriques, aucune canne à pêche n’est isolante. Evitez de pêcher près des lignes électriques. Tenez votre canne en position horizontale si vous passez sous une ligne électrique.

Interdiction de faire du feu.

Interdiction de pêcher sur les ouvrages (écluses, déversoirs…)

Amis pêcheurs, si vous constatez une erreur ou un manque de précision sur ces pages, n’hésitez pas à contacter votre fédération qui corrigera : 02 99 22 81 80.